L'Idéologie du glaive : Préhistoire de la chevalerie / Préface de Georges Duby / Postface de Jean-Louis Kupper (Titre courant t. 42) por Jean Flori

L'Idéologie du glaive : Préhistoire de la chevalerie / Préface de Georges Duby / Postface de Jean-Louis Kupper (Titre courant t. 42) por Jean Flori

Titulo del libro : L'Idéologie du glaive : Préhistoire de la chevalerie / Préface de Georges Duby / Postface de Jean-Louis Kupper (Titre courant t. 42)
Autor : Jean Flori

L'Idéologie du glaive : Préhistoire de la chevalerie / Préface de Georges Duby / Postface de Jean-Louis Kupper (Titre courant t. 42) de Jean Flori está disponible para descargar en formato PDF y EPUB. Aquí puedes acceder a millones de libros. Todos los libros disponibles para leer en línea y descargar sin necesidad de pagar más.

Jean Flori con L'Idéologie du glaive : Préhistoire de la chevalerie / Préface de Georges Duby / Postface de Jean-Louis Kupper (Titre courant t. 42)

Augustin, déjà, distingue parmi les combats et conçoit l’idée de guerre juste. Ceux qui la mènent, et qui sont milites, peuvent donc être rassurés sur leur sort éternel : Dieu n’est pas hostile aux soldats, lorsqu’ils se mettent au service du bien. Les doutes persistent cependant, et il faut souvent vaincre ces inquiétudes, montrer que l’on peut être en même temps un bon chrétien et un bon miles. Les guerres menées par ou pour les papes y contribuèrent. La valorisation de la guerre, lorsqu’elle est « juste », voire « sainte », n’entraîna pas aussitôt une grande promotion de la condition guerrière. Les milites demeurent encore, par leur métier, entachés d’une certaine faute, tachés du sang répandu, même pour une juste cause. Les entreprises des papes contre leurs voisins, pour libérer le jeune état pontifical des menaces lombardes, sarrasines, normandes, les expéditions de la Reconquista espagnole, plus tard les croisades conduisirent à une plus grande valorisation de la militia. Les milites sortent de l’ombre. La militia naît. L’essorde la chevalerie va commencer. Le manteau idéologique, lentement tissé pour d’autres, va pouvoir l’habiller.